Diplômée du CNDC d'Angers en 2011, Marie Orts a été / est interprète pour Dominque Brun ( Sacre#197 et Sacre#2), Olivia Grandville (Cinq Ryoanji), Emmanuelle Huynh (Cribles), Sylvain Prunenec (Précis de Camouflage et Mémoires d'arbres), Faustin Linyekula, Toméo Vergès, Arthur Eskenazi et Jennyfer Lauro-Mariani et dernièrement Béatrice Massin (Mass b). 

Elle assiste David Wampach pour différentes créations dont ENDO au festival Montpellier Danse en juin 2017et compose la chorégraphie de la pièce de théâtre Soulèvement(s) avec et par Marcel Bozonnet, Valérie Dréville et Richard Dubelski. 

En parallèle, elle se forme en ethnologie, en cinétographie Laban et mène des recherches pour son propre travail chorégraphique. Ses pièces et ateliers de création ont été accueilli dans différents lieux dont le festival Moving Cells à Leipzig, le festival A domicile à Guissény et le festival June Events, au Musée de la Chasse à Paris.En 2016/2017, elle est chorégraphe stagiaire de la formation Prototype à l'Abbaye de Royaumont et crée la maquette Bigle.

Avec Lina Schlager, elles fondent l'association Nautes qui hébergent leurs projets respectifs et en collaboration. 

Comme jeune notatrice Laban elle collabore avec le pianiste Alvise Sinivia pour sa prochaine création à la Villa Médicis à Rome. Elle est  publié dans le prochain livre de Sébastien Smirou, écrivain pensionnaire de la Villa Médicis.

En 2017/2018, elle entame un mémoire de Master à Lille 2: le RE, démonter et remonter la figure du notateur Laban dans le champ de la danse contemporaine française.